xujuhxtpixyl, [url=http://phcqxbuqaqiy.com/]phcqxbuqaqiy[/url], [link=http://jkeaoqgyxkkx.com/]jkeaoqgyxkkx[/link], http://ynlyqukwwwpm.com/" />
Français | English

L'EPFL signe un accord pour la création d'un campus offshore

04 February 2009

A l’instar des grandes universités comme Harvard à Dubaï ou MIT et la Sorbonne à Abu Dhabi, l’EPFL peut désormais écrire une nouvelle page de son développement international. Elle deviendra active dans le moyen orient avec le développement d’un nouveau campus à Ras Al Khaimah, une des 7 provinces des Emirats Arabes Unis. Grâce au partenariat avec Ras Al Khaimah qui prend la Suisse pour modèle, l’Ecole pourra étendre ses thématiques de recherche et les inscrire dans un contexte nouveau. Un accord à long terme qui ouvre une nouvelle ère pour les écoles polytechniques dans une région du monde en plein développement économique et scientifique.

Forte d’une grande stabilité, la fédération côtière des Emirats Arabes unis a entrepris depuis plusieurs années une diversification et un développement sans pareil dans le Moyen-Orient. S’appuyant sur leurs ressources pétrolières (7-9% des réserves mondiales), les Emirats ont pris conscience de la nécessité de diversifier leurs ressources et de diminuer leur dépendance au pétrole. Si l’Emirat d’Abu Dhabi qui recèle l’essentiel des ressources pétrolières a su s’imposer comme la capitale politique et culturelle, l’Emirat de Dubaï comme capitale financière et touristique, l’Emirat de Ras Al Khaimah, lui, est en phase de leur emboîter le pas dans le domaine de l’éducation, de la recherche et du développement industriel. Composés d’une population internationale à 80%, les Emirats constituent la plateforme majeure de développement pour l’ensemble du Moyen-Orient. De nombreuses entreprises de pointes et plusieurs grandes universités y développent des campus. Pour assurer son développement international dans cette partie du monde en pleine évolution, l’EPFL a choisi Ras Al Khaimah, un état dynamique, rapide et très réactif, avec lequel elle compte bien assurer la création d’un nouveau site académique.

 

Le projet porte sur la création d’un campus universitaire, formant une nouvelle branche à part entière de l’EPFL, et qui aura pour vocation de prodiguer des enseignements de 2ème et de 3ème cycle universitaires et de développer des programmes de recherche de pointe, notamment en relation avec l’environnement et l’énergie. Le projet prévoit aussi la création d’une structure financière, propriété à part égales de l’EPFL et de RAKIA (RAK Investment Authority), l’Autorité d’investissement de Ras Al Khaimah.

 

« C’est une opportunité formidable pour notre Emirat de profiter de la réputation internationale de l’EPFL et de son savoir-faire sur le plan académique ainsi qu’en matière de transfert de technologie » précise Khater Massaad, CEO de RAKIA. Cet ancien diplômé en mathématiques de l’Ecole, qui possède la nationalité suisse, est le fondateur et CEO de RAK Ceramics, la 1ère entreprise mondiale de céramique. Il dirige également RAKIA la structure qui pilote le développement économique de l’Emirat.

 

 

RAK Investment Authority assure le financement du projet. RAKIA s’engage à financer des programmes de recherche (5 chaires) et de formation, l’acquisition des équipements scientifiques et techniques, ainsi que l’exploitation des infrastructures. Les infrastructures elles-mêmes, seront mises gracieusement à disposition de l’EPFL par  l’Emirat de Ras Al Khaimah. Le programme inclut aussi un volet scientifique dédié à la collaboration avec le campus lausannois, soit l’implication de 5 chaires « miroirs » en Suisse, et le développement de projets conjoints entre les deux campus.

 

« La création de ce campus offshore est une opportunité formidable pour les écoles polytechniques. A l’image des programmes de coopération établis en Inde par l’EPFL et en Chine par l’ETHZ, elle permet de développer des partenariats scientifiques ciblés que nous ne pourrions pas mener en Suisse » confirme Patrick Aebischer, président de l’EPFL.

 

Les modalités scientifiques et techniques du projet sont en cours de construction. Au cours des prochains mois, la communauté EPFL et RAKIA poursuivront donc leurs travaux sur l’élaboration des programmes de formation et de recherche ainsi que sur la mise à disposition d’infrastructures. L’ensemble du projet fera l’objet d’une présentation au cours du second semestre 2009.

 

 

Contacts

Ras Al Khaimah Investment Authority (RAKIA)

Dr Khater Massaad, CEO de RAK Investment Authority

Ph:            + 971 7 244 65 33

www.rak-ia.com

 

 

EPFL

Jérôme Grosse, Responsable de la Communication

Mobile :+ 41 79 434 73 26

www.epfl.ch

 

journaliste: Jérôme Grosse