xujuhxtpixyl, [url=http://phcqxbuqaqiy.com/]phcqxbuqaqiy[/url], [link=http://jkeaoqgyxkkx.com/]jkeaoqgyxkkx[/link], http://ynlyqukwwwpm.com/" />
Français | English
Texte size: A A A PDF XML
Categories
Liens

Introduction du papier blanc recyclé

24.05.2005

Les questions des utilisateurs

La population EPFL-ienne a bien accueilli la recommandation sur le papier blanc recyclé. Toutes les questions posées à ce jour visent à mieux se renseigner afin de suivre la recommandation en toute connaissance de causes. Voici les aspects les plus couramment soulevés:

1. Quelles sont les propriétés du papier blanc recyclé qui nous est conseillé?

Par le passé, de nombreux utilisateurs ont fait bon nombre d'expériences décevantes avec le papier recyclé. Il s'agissait de papier de qualité bien inférieure à celle du papier qui est aujourd'hui recommandé.

Les propriétés du papier recommandé "xerox recycled plus" sont résumées dans le tableau ci-contre.

Les propriétés et labels du papier recommandé nous assurent une production de documents de qualité sans les inconvénients constatés lors de l'utilisation de papier recyclé de l'ancienne génération.
 
2. Y a-t-il un risque de bourrage de papier plus élevé qu'avec du papier composé de fibres fraîches?

Le bourrage papier est directement lié aux poussières contenues dans le papier.

Avant d'adopter le papier recyclé, le canton de Genève a demandé à l'entreprise Steinbeis en Allemagne de mesurer le taux de poussière des papiers "xerox recycled plus" (papier blanc recyclé à 100%) et "xerox premier" (papier à fibres fraîches). Résultat des tests: le papier "xerox recycled plus" ne contient pas plus de particules de poussière que le papier "xerox
premier"!

3. Pourquoi si peu des machines sont-elles compatibles avec le papier blanc recyclé?

Beaucoup d'utilisateurs s'é-tonnent du faible nombre de machines qui, selon notre liste, sont compatibles avec le papier blanc recyclé. Nous rappelons que notre liste n'est pas exhaustive car elle retient uniquement les appareils déclarés compatibles dans leur documentation technique. Or, pas tous les fabricants publient cette information spontanément.

Notre conseil: Testez les appareils présumés non compatibles et informez-nous des résultats obtenus. Pour cela, utilisez les boîtes à idées des sites web unipoly.epfl.ch et rumba.epfl.ch.
 
4. Combien de papier de bureau consommons-nous chaque année?

En 2004, nous avons consommé l'équivalent de 5'668 feuilles A4 par utilisateur.

Le papier recyclé a représenté une faible proportion de cette quantité totale: seulement 616 feuilles A4 par utilisateur !
 
Grâce au projet SHS en cours intitulé "Etude sur les possibilités d'utilisation généralisée du papier recyclé à l'EPFL" réalisé par trois étudiants, nous serons prochainement en mesure de quantifier le degré d'approbation de cette initiative qui touche tous les utilisateurs sans exception.

Dans l'intérêt de leur projet et des objectifs du programme RUMBA, ils questionneront -  via un sondage par courrier électronique - les collaborateurs et les étudiants de l'EPFL sur leur perception, leurs attentes et leurs réactions face à l'introduction du papier blanc recyclé.

Soyez nombreux à leur répondre, nous vous en remercions d'avance.
 
 
Le papier blanc recyclé utilisé à l'EPFL

Propriétés obligatoires
  • Matière: 100% de vieux papier, tolérance 5%
  • Blancheur: selon ISO 2470: 80% au moins
  • Opacité: selon ISO 2471: 90% au moins, ce qui permet de faire des copies recto-verso
  • Résistance au vieillissement: ISO 9706 assure que le papier vieillit sans se dégrader (archivage)
  • Grammage: 80g/m2
  • Blanchiment: non blanchi
Autres propriétés

Le papier recommandé bénéficie des labels écologiques "Ange Bleu" et "Cygne nordique" qui imposent des critères de qualité très strictes aux papiers agréés. Résumé des propriétés de production garanties par ces deux labels:
 
Label "Ange Bleu"
  • Fibres recyclées à 100% provenant des vieux papiers
  • Faible contenu de formaldéhyde, polychlorobiphényles et glyoxal
  • Aucune présence de colorants azoïques, mercure, plomb, cadmium ou chrome
  • Aucune utilisation de produits chimiques reconnus comme potentiellement
  • Aucun blanchiment par agents fluorescents
Label "Cygne nordique"
  • Au moins 15% des fibres doit provenir des forêts certifiées durables ou au moins 50 % des fibres doit provenir des restes de bois de scierie
  • Faibles émissions d'halogènes organiques, de matières chimiques consommant de l'oxygène, de soufre et d'oxydes d'azote
  • Traitement de déchets
  • Utilisation de produits chimiques écologiques
  • Systèmes de gestion de qualité et environnementale

author: José Videla, Programme RUMBA