xujuhxtpixyl, [url=http://phcqxbuqaqiy.com/]phcqxbuqaqiy[/url], [link=http://jkeaoqgyxkkx.com/]jkeaoqgyxkkx[/link], http://ynlyqukwwwpm.com/" />
Français | English
Texte size: A A A PDF XML
Catégories

Recherche et enseignement: une appréciation contrastée

12.04.2005

Enquête générale de satisfaction des étudiants

Comme nous l'avions annoncé dans le FLASH du 11 janvier, la Direction de l'EPFL a voulu savoir quelle était la satisfaction générale des étudiants et étudiantes. Elle a confié la démarche à un comité de pilotage conduit par Nathalie Pichard, la déléguée à la formation, et par Pierre Dillenbourg, le directeur du CRAFT.

2506 étudiants et étudiantes ont rempli le questionnaire en ligne en Intranet en février 2005 ce qui correspond à un taux de réponses de 55%.

La société Qualintra a été chargée de l'exécution de l'enquête et a rendu son rapport à la direction sous forme d'indices agrégés sur les différents thèmes du questionnaire.

Le comité de pilotage a confié à Pierre Dillenbourg l'analyse des résultats de manière spécifique aux questions posées, aux sections et de l'organisation des études. C'est de cette analyse que sont tirés les résultats principaux ci-après.

Le choix des nouveaux étudiants de venir étudier à l'EPFL résulte surtout de la discipline qu'ils/elles ont choisie, de la notoriété de l'EPFL et des perspectives professionnelles associées à un titre EPFL.

Les étudiants ont une image très positive de l'EPFL qu'ils/elles qualifient de dynamique, d'exigeante, et d'internationale mais pas très flexible ni économe....

Ils/elles se font une image particulièrement positive de la recherche, et une image bonne mais moins brillante de l'enseignement.

Ils/elles estiment que leurs programmes de formation correspondent  bien à leurs attentes et que la qualité de l'enseignement est globalement bonne, voire très bonne. Mais ils/elles soulignent des problèmes spécifiques liés à certains: enseignants, sections, années, ou examens...

Leurs principales attentes en matière d'enseignement et de formation peuvent se résumer en 6 axes:

• meilleure sélection-formation pédagogique des enseignants et un suivi crédible des évaluations des cours avec remédiations des situations à problèmes
• une solide formation en sciences de base oui mais en meilleure relation avec leur section, en particulier au travers d'exemples, exercices et problèmes contextualisés
• une formation théorique oui mais aussi plus concrète et plus active comprenant plus d'exercices, de problèmes, de TP, de projets et avec plus d'encadrement
• une formation plus proche de l'emploi et des entreprises en comprenant notamment des stages
• davantage de choix de cours à option et ceci dès le début de la formation
• une évaluation plus régulière qui prenne en compte des travaux effectués pendant l'année.

En matière de sélection, les étudiants la préfèrent en fin de première année plutôt que par examen d'admission.

Leurs opinions sont assez partagées sur ce qui touche aux sciences humaines et sociales (deux tiers les apprécient mais un tiers n'y adhèrent pas) ainsi que sur l'enseignement bilingue français-anglais. Leurs compétences en anglais sont ici en partie en cause.

Avec plus de 50 heures qu'elles y consacrent en moyenne, les étudiantes s'investissent plus que leurs collègues masculins dans leurs études.

Les étudiants se sentent bien représentés par l'AGEPOLY et relayés par les délégués et déléguées de classe mais ils/elles trouvent que leurs conseillers d'études n'entrent pas suffisamment en contact avec eux.

Les étudiants se sentent bienvenus dans la plupart des services de l'école, bien que ce soit nettement mieux au centre sportif qu'au service académique... ce qui se comprend aisément. Un service pour l'emploi fait partie de leurs souhaits.

La plupart des étudiants trouve que l'environnement informatique qui leur est réservé est performant. 60% ont leur propre ordinateur portable, 57% un ordinateur fixe, plusieurs les deux et 76% utilisent périodiquement les ordinateurs de l'EPFL.

Les infrastructures sont assez bonnes mais les étudiants souhaitent un campus plus animé le soir, des horaires d'ouverture plus étendus et davantage de lieux sur place dédiés à leur travail, repos et détente. A relever que 82% sont en faveur d'un campus totalement sans fumée.

Environ un tiers des étudiants aimerait un choix de repas et de formes de restauration plus étendu et plus de 30% aimeraient pouvoir loger sur le campus ou à proximité.

Le financement des études est assumé dans  80% des cas par les parents mais nous relevons que 35% disent n'avoir pas pu obtenir une bourse en relation avec leurs besoins.

Voilà pour les résultats principaux. Le rapport final est bientôt sous presse et sera diffusé et discuté avec l'AGEPOLY, les délégués de classe, la conférence des directeurs de section, les services de la formation et les différentes assemblées et corps de l'EPFL.

D'ores et déjà, la Direction de l'EPFL s'engage à augmenter le suivi des évaluations de cours et l'offre de cours de langues. D'autres actions de revitalisation du campus sont en cours avec la création de learning-center satellites, le réaménagement de salles de travail et des projets de logements d'étudiants.
 

auteur: Pour le Comité de pilotage: Jean-Louis Ricci, conseiller pour la qualité de l'enseignement au CRAFT