xujuhxtpixyl, [url=http://phcqxbuqaqiy.com/]phcqxbuqaqiy[/url], [link=http://jkeaoqgyxkkx.com/]jkeaoqgyxkkx[/link], http://ynlyqukwwwpm.com/" />
Français | English
Texte size: A A A PDF XML
Catégories

Les jeux vidéo entrent au musée et deviennent des œuvres d'art

27.03.2012

La Maison d’Ailleurs, musée de la science-fiction à Yverdon-les-Bains, présente avec Playtime la plus ambitieuse de ses expositions temporaires. Plongée en immersion.

Ennuyeux, les musées? Grâce à l’exposition qui vient de s’ouvrir à la Maison d’Ailleurs, même les enfants de 10 ans seront persuadés du contraire!
 
Le Musée de la science-fiction, de l’utopie et des voyages extraordinaires, à Yverdon-les-Bains, présente cette année la plus ambitieuse de ses expositions temporaires. Playtime – videogame mythologies découle d’un programme de Pro Helvetia, «Game Culture», visant à questionner le rapport des Suisses avec le jeu vidéo.

Les trois étages du musée ainsi que l’Espace Jules Verne sont dévolus à une véritable expédition dans les univers parallèles imaginés par les concepteurs de jeu. On y découvrira bien sûr des éléments historiques, comme l’évolution de la représentation des mondes virtuels depuis Pac-Man jusqu’à Grand Theft Auto (GTA), ou la présentation des 33 ans d’histoire des manettes de jeu.

Mais en entrant au musée, les jeux vidéo montrent aussi qu’ils sont autre chose que de l’amusement pur et simple. «Au-delà des blockbusters du divertissement, il y a énormément de créateurs dont la démarche est véritablement artistique», explique Marc Atallah, directeur du musée, qui donne ce semestre un cours sur les jeux vidéo au Collège des humanités de l’EPFL. «Depuis la naissance de l’informatique, on a considéré qu’elle était aux antipodes de l’art, poursuit-il. Ce n’est que récemment que l’on a commencé à admettre que les ordinateurs pouvaient être des instruments au service d’un nouveau monde culturel.»
 
Prière de toucher les œuvres!

Il ne suffit pas de le dire. A la Maison d’Ailleurs, le visiteurJeux video pourra le vivre. Interactive à l’extrême, l’exposition Playtime détourne les recommandations d’usage des musées : ici, «prière de toucher les œuvres» ! Dans certaines, comme Journey et The Path, le but du jeu est uniquement la découverte de mondes imaginaires, fantasmatiques, magnifiquement réalisés. D’autres, comme Levelhead, utilisent la réalité augmentée pour expérimenter de nouveaux types d’interactions. Scalable City déploie sur un écran gigantesque les contours d’une ville dont on dirige la construction avec une grosse boule de verre, tandis que Procedural City génère une métropole en 3D dont le plan des rues s’appuie sur vos propres empreintes digitales…

Au total, près de 50 artistes et créateurs ont apporté leur pierre à l’exposition Playtime. Soit autant de mondes à découvrir, de regards portés sur un «dixième art» qui n’en est encore, à l’échelle de la culture, qu’à ses premiers balbutiements.
 
Exposition présentée jusqu’au 9 décembre. Maison d’Ailleurs, place Pestalozzi 14, Yverdon-les-Bains. Tous les détails et le programme des animations sur:
playtime.ailleurs.ch

auteur: Emmanuel Barraud, Médiacom