xujuhxtpixyl, [url=http://phcqxbuqaqiy.com/]phcqxbuqaqiy[/url], [link=http://jkeaoqgyxkkx.com/]jkeaoqgyxkkx[/link], http://ynlyqukwwwpm.com/" />
Français | English
Texte size: A A A PDF XML
Categories

Festival Balélec: dans les backstages d'une entreprise eco-friendly

27.03.2012

 

Un festival qui transforme toute l’EPFL en véritable kermesse géante avec des animations ludiques, des groupes intergalactiquement connus, c’est bien. Des étudiants bénévoles qui œuvrent nuit et jour pour délivrer cet événement à un prix sympa, c’est très bien. Et si cette manifestation était réalisée dans un scrupuleux respect de l’environnement, ne serait-ce pas encore mieux?

 

 

Tout d’abord, il faut savoir que notre festival bien-aimé est certifié ISO 14’001, et ce depuis 2007. Il a d’ailleurs été le premier festival suisse à obtenir cette distinction. Mais concrètement, qu’est-ce que cette certification ISO implique pour les festivaliers et pour l’Association ? Voici quelques notions obscures de notre petit monde écolo:
 
ISO 14’001 et SME: quésaco?

Un système de management environnemental (SME) permet, sur une base volontaire et participative à toute entreprise ou tout organisme :
·      d’identifier les impacts environnementaux principaux de ses activités ou services,
·      d’améliorer en permanence sa performance environnementale,
·      de mettre en œuvre une approche systématique pour définir des objectifs et cibles environnementaux, les atteindre et démontrer qu’ils ont été atteints.
 
La norme ISO 14’001 en fixe les exigences et les lignes directrices.

Un membre actif du comité (Responsable Environnement) gère ainsi à l’année le SME et implique le comité, ainsi que le public et les partenaires dans la démarche. Par ailleurs, chaque année un organisme de certification indépendant vient auditer le comité pour s’assurer que le SME mis en place «vit» et que des efforts concrets et novateurs sont entrepris, conformément aux exigences de la norme.
 
Pourquoi se lancer dans un SME?

Bien avant la première certification en 2007, le Festival Balélec comptait déjà parmi les festivals les plus innovants et sensibilisés en matière de gestion environnementale. Vaisselle compostable, offre de transport élargie ou encore gobelets consignés, Balélec a été l’un des premiers festivals en Suisse à se lancer de tels défis. La certification a permis de reconnaître officiellement les efforts fournis durant ces nombreuses années tout en améliorant la gestion de la manifestation grâce à une approche plus systématique.
 
Prenons l’exemple des gobelets consignés, dont l’impact environnemental est 20 fois inférieur à son homologue jetable en polyéthylène. Depuis son introduction, ce dispositif a évité l’achat de 300’000 gobelets jetables et par conséquent facilité le nettoyage du site pendant, ainsi qu’après la soirée. Et le festivalier y gagne également, car n’est-il pas plus agréable de se balader sur un site qui n’est pas jonché de déchets ? L’ISO 14’001 est donc un outil de management global, intégrant plusieurs approches et permettant de gérer au mieux les activités de l’Association!
 
Etape 1: répertorier les facteurs de pollution

La première étape de la démarche ISO 14’001 consiste à identifier les activités du festival dont les impacts sur l’environnement sont les plus importants. Toutes les activités liées à la préparation et au montage du festival sont soigneusement listées et placées sur une grille suivant leurs impacts respectifs (sur l’eau, l’électricité, les déchets, etc.) Les activités ayant les scores les plus élevés sont catégorisées comme des aspects environnementaux significatifs (AES).
 
Chaque année, un grand effort est fourni pour diminuer significativement l’impact des AES. En 2012, l’accent sera mis entre autres sur le transport des festivaliers, la décoration et la consommation/préparation de nourriture et boissons.
 
Etape 2: Objectifs pour la prochaine édition

Voici quelques cibles et objectifs environnementaux fixés par le comité 2012:
·      100% de nos partenaires reçoivent désormais des directives claires quant à notre politique environnementale
·      Au moins 70% des festivaliers viennent en transport public
·      Atteindre moins de 0.7 kg de déchet par festivalier
·      Approfondir notre démarche de sensibilisation écologique auprès des festivaliers.
 
Etape 3: Réaliser les objectifs fixés

Pour atteindre un objectif tel que 0.7 kg de déchets/festivalier, le comité continue sur la lancée de la vaisselle consignée, et l’étend à l’ensemble du site. Réduction significative du tonnage des déchets et festival plus propre et confo’ à la clef !
 
Concernant les offres de transports, les billets pour le m1 restent gratuits dès minuit! En plus de l’offre de navettes reliant aussi bien Genève, Fribourg que Neuchâtel, cette année un train au départ de Renens reliera le Valais en fin de soirée ! Malgré cette offre élargie, si vous ne pouvez toujours pas venir en transports publics, venez visiter notre plateforme de covoiturage!
 
Si vous êtes désireux d’informations supplémentaires concernant notre politique environnementale, ne manquez pas, à la rentrée ,notre rapport environnemental, publié sur notre site internet, www.balelec.ch. Et bien évidemment, votre équipe ISO dévouée répondra à toutes vos questions adressées à environnement@balelec.ch!
 
www.balelec.ch

 

author: Miriel Steudler, Administratrice - Amadou Nicolet, Responsable Presse - Erika Schild, Responsable Environnement