xujuhxtpixyl, [url=http://phcqxbuqaqiy.com/]phcqxbuqaqiy[/url], [link=http://jkeaoqgyxkkx.com/]jkeaoqgyxkkx[/link], http://ynlyqukwwwpm.com/" />
Français | English
Texte size: A A A PDF XML
Catégories

La cartographie: entre science, éthique et esthétique

28.04.2011

La biennale Moving Maps rassemble différents univers autour des cartes. Une exposition fait dialoguer artistes et chercheurs. Le sociologue Bruno Latour et l’architecte Carlo Ratti donnent une conférence. Un symposium scientifique réfléchit sur les enjeux théoriques et un concours stimule l’innovation. Au Rolex Learning Center du 12 au 30 avril.

 

La biennale de cartographie mêle grand public et spécialistes dans une perspective originale: entre sciences et arts, la carte a toujours été un instrument propice aux rêveries. Une exposition, des conférences publiques, un symposium et un concours sont au programme. La manifestation se déroule du 12 au 30 avril prochain au Rolex Learning Center. Elle est organisée par le laboratoire Chôros de l’EPFL.
 

L’exposition d’art contemporain est particulièrement originale. Les artistes ont été invités à travailler sur la base de cinq cartes. La plus ancienne date du XIe siècle et la dernière de l’année passée. Ces dix siècles illustrent aussi bien le Tigre et l’Euphrate du monde arabe médiéval que la mappemonde vue par des géographes contemporains, en passant par une carte descriptive de la pauvreté londonienne à l’ère industrielle. Un monde hétérogène dont les interprétations artistiques sont à découvrir lors de l’exposition.
 
Deux conférences publiques sont à relever. La première donnée par Bruno Latour promet d’être à la hauteur de la réputation du personnage. Tour à tour honni ou considéré comme un génie, il joue sur plusieurs tableaux, entre sociologie, anthropologie et philosophie des sciences. Un de ses ouvrages emblématiques s’intitule «Nous n’avons jamais été modernes» ! La deuxième conférence sera assurée par Carlo Ratti, qui préside par ailleurs le jury du concours de cartographie. L’architecte italien dirige le Senseable City Lab au MIT et a créé un bureau à Turin.
 
Entre cartes et cartes
 
Un symposium de deux jours est également prévu. Sous les auspices de la fondation Latsis, il réunira des chercheurs sur le thème des nouvelles tendances de la cartographie, vues sous l’angle de l’éthique et de la responsabilité sociale. Un angle résolument original.
 
La rencontre sera aussi le point d’orgue d’un concours ouvert à tous. Chaque participant devait produire une carte avec pour seule consigne : less is more ! Le support – papier, électronique, vidéo, etc. – importe peu, seule la lisibilité graphique compte. Cette liberté décontenance a priori. Mais de nombreuses cartes nous prouvent le contraire. Ainsi les représentations linéaires des réseaux de transports en commun ou les cartes anciennes nous apprennent que nous visualisons les contenus de façon très variable et dépendante du contexte. Ainsi, les cartes du Léman au XVIe siècle étaient souvent orientées à l’envers à cause de la symbolique religieuse : le nord étant associé à l’Enfer, il ne pouvait qu’être en bas !
 
Des réseaux se tissent
 
Notre école accueille cette biennale pour la première fois. Organisé par le réseau de recherche Eidolon, l’événement a eu lieu précédemment en Italie, grâce au laboratoire Diathesis de l’Université de Bergame. A l’EPFL, c’est le laboratoire Chôros qui gère cette édition. La prochaine se tiendra au Québec, sous l’égide du Département des géomatiques de l’Université de Laval.
 
Au-delà des démarches esthétiques et interdisciplinaires, les recherches du laboratoire Chôros – qui veut dire espace en grec – enrichissent la cartographie de nouvelles approches. Il est alors possible de développer de nouveaux outils visuels ou conceptuels afin de combler le fossé qui existe parfois entre la collecte de données sur le terrain et leur utilisation dans un cadre théorique, par exemple en économie, en sociologie ou en géographie.
 
 
Infos pratiques

Symposium Latsis EPFL 2011 :
«Mapping ethics. New trends in Cartography and Social Responsability», 14-15 avril
Conférences publiques :
Bruno Latour : 14 avril, 17h30
Carlo Ratti : 15 avril, 18h
Exposition d’art «Répons» : 12-30 avril
Concours de cartographie «MiniMax Mapping»:
Exposition des finalistes du 12-15 avril, remise des prix le 15 avril à 18h
 
www.eidolon.ch/eidolon/Moving_Maps.html

 

auteur: Médiacom