xujuhxtpixyl, [url=http://phcqxbuqaqiy.com/]phcqxbuqaqiy[/url], [link=http://jkeaoqgyxkkx.com/]jkeaoqgyxkkx[/link], http://ynlyqukwwwpm.com/" />
Français | English
Texte size: A A A PDF XML
Catégories

Hors de prix, la domotique?

10.03.2008

TEST: En reproduisant une habitation en maquette, une équipe du Laboratoire d'énergie solaire et de physique du bâtiment a réussi à démontrer le faible coût d'une automatisation domestique.

Un coût prohibitif est souvent la raison principale limitant l'adoption d'une automatisation, ou «domotique», dans un projet immobilier de rénovation ou de construction neuve. Les solutions commerciales généralement proposées en Suisse se chiffrent typiquement à plusieurs milliers de francs par pièce à équiper.

Ces systèmes sont en effet souvent des systèmes initialement conçus pour équiper des bâtiments commerciaux ou administratifs de taille importante, avec des exigences de fiabilité et de robustesse particulièrement sévères. Mais des solutions beaucoup moins onéreuses, basées notamment sur le système X10, existent depuis les années '70 aux USA et sont depuis quelques années disponibles aux normes suisses, distribuées notamment par BMB Electronics (www.x10europe.com). Alors, combien cela coûterait-il aujourd'hui d'équiper un appartement ou une villa, et quelles sont les possibilités d'automatisation?

Notre équipe du Laboratoire d'énergie solaire et de physique du bâtiment a voulu en avoir le cœur net. Nous avons installé dans chacune des six pièces d'une maquette au 1/10 d'un appartement réel un senseur de présence, un variateur pour l'éclairage, ainsi qu'un actionneur pour les appareils (p.ex. la cafetière dans la cuisine, l'ordinateur dans la chambre des enfants). La maquette, reproduction de la maison «Azuma» construite par l'architecte Tadao Ando en 1976 à Osaka au Japon, est alimentée par trois phases provenant d'un boîtier électrique monté à l'arrière, reproduisant au mieux des conditions réelles d'installation.

A ce stade, l'appartement dispose déjà d'une solution complète télécommandable: une télécommande universelle est en effet fournie qui permet d'agir sur chaque lampe ou appareil de l'appartement. Pour avoir un vrai système automatique, nous avons installé le logiciel libre MisterHouse (www.misterhouse.net) sur un PC embarqué (www.soekris.com), qui communique ensuite avec l'appartement par un port série. MisterHouse fournit une interface web permettant de connaître le statut exact de l'appartement et d'agir à distance sur les lampes et appareils. Il permet également à l'utilisateur d'écrire des scripts en Perl permettant ainsi une complète automatisation.

 

Le coût total de l'installation se chiffre ainsi comme suit:

•          Matériel X10, boîtier électrique: moins de Fr. 1000.-

•          PC embarqué: environ Fr. 300.-

•          logiciel libre MisterHouse: Fr. 0

•          un ou deux weekends: Fr. 0.

La maquette est disponible au LESO-PB, où elle servira à tester de nouveaux algorithmes pour l'automatisme du bâtiment. Pour la visiter, contacter Laurent Deschamps au 021 693 55 48 ou par email: laurent.deschamps@epfl.ch.

Nous remercions vivement Antoine Gagliardi, responsable de l'atelier des maquettes de l'EPFL ,pour son aide précieuse dans la réalisation de cette maquette. L'appartement est la maison «Azuma» construite par Tadao Ando en 1976, au centre d'Osaka. 

auteur: Dr David Lindelöf, Pour le LESO-PB